PatCatNat’s, site de Patrice MOREL
Vous êtes ici : Accueil » L’ouvre gueule » Paroles » Celles que j’aime bien

Celles que j’aime bien

D 5 décembre 2006     H 18:20     A Patrice MOREL    


Phrases que j’aime bien car elles vont au-delà du verbe !

Il y a des vérités...

C’est guère épais comme disait Tolstoï !
(Moi)

Quand Marie s’est aperçue qu’elle était enceinte elle a paniqué ! D’où l’idée que la vierge était pucelle ; ce qui n’est simplement qu’une erreur d’orthographe...
Elle avait fauté !

(Moi aussi)

« Un esprit est comme un parachute, il ne fonctionne qu’une fois ouvert. »
(Frank Zappa)

« Un intellectuel est un type qui est rassuré quand il n’est pas compris. »
(Pierre PERRET)

« L’homme est capable de faire ce qu’il est incapable d’imaginer. »
(René Char)

« Le soleil crée les ombres ; Les ombres ne créent pas le soleil. »
(Bernard GIRAUDEAU)

Jack Nicholson dans "Vol au dessus d’un nid de coucous" lorsqu’il essaie de soulever le lavabo : « Au moins j’aurais essayé ».

Quand la lutte par procuration, le laxisme et le fatalisme m’énerve :

« Ne pas être d’accord c’est déjà le début d’un tract. »
(Marc MAGNIER)

« Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. »
(Isaac Newton)

« Qui reste au coin du feu quand la lutte commence, et laisse d’autres défendre sa cause, qu’il prenne garde, car s’il n’a pris part à la lutte, il partagera la défaite.
Il n’échappera même pas à la lutte en voulant l’éviter, car luttera pour la cause ennemie, celui qui n’a pas lutter pour la sienne. »

(Bertolt BRECHT)

« Le futur ne s’oublie pas. »
(M - Mathieu CHEDID)

L’esprit des lois :

L’ENVIE ;
on gèrera le possible après !

(C’est de moi...)

Créer des situations improbables !
(C’est de moi aussi...)

« Tous les pouvoirs tendent naturellement, mécaniquement, à l’abus de pouvoir. Il est donc essentiel, pour protéger les humains contre la tyrannie, d’abord de séparer les pouvoirs, et ensuite d’organiser le contrôle des pouvoirs : pas de confusion des pouvoirs, et pas de pouvoir sans contre-pouvoirs. »
(MONTESQUIEU)

« Le temps nous égare
Le temps nous étreint
Le temps nous est gare
Le temps nous est train »

(Jacques PREVERT)

Quand la nostalgie me prends

Je préfère être la brebis galeuse que le mouton !.
(C’est de moi...)

Contre-addiction !?
(C’est de moi... aussi)

« Les yeux seuls sont encore capables de pousser un cri. »
(René Char)

Ce n’est pas parce que l’on s’applique des règles précises que l’on a pas le droit d’avoir des traits de caractère.
(C’est de moi...)

« Écoute, écoute, dans le silence de la mer il y a comme un balancement maudit qui vous met le coeur à l’heure. »
(Léo FERRÉ)

Du blues, toujours du blues... et parfois de la colère :

Ces hommes sont morts pour la France, cela ne veut pas dire que la France ne les ai pas tués !
(Moi)

« Ne sèche pas tes larmes ... bois-les !! »
(Inconnu)

« Soyons réalistes, exigeons l’impossible. »
(Ernesto Che Guevara)

Prends ton négatif et fais-en un positif, comme en photo.
(C’est de moi...)

Savoir vouloir apprendre et partager.
(C’est de moi...aussi...)

« Tout ce qui peut être imaginé est réel. »
(Pablo Picasso)

« L’esprit c’est comme un parachute : s’il reste fermé, on s’écrase. »
(Frank Zappa)

L’histoire de demain, c’est le présent d’aujourd’hui.
(C’est de moi...)

Nous avons la preuve que le passé existe. Notre devoir est de le prédire maintenant !
(...aussi !)

Le capitalisme a élevé la parole de pute au rang d’honneur (avec tout le respect que je dois à ces dames...).
(...aussi !)

Dans notre société libérale, face à ceux qui travaillent avec nos ronds, je m’emploie à ne pas tourner en ronds mais en humains !.
(...aussi !)

Des mots... des maux...

« Avec un texte, il faut aller à l’essentiel :
Retirez tous les mots et gardez le dernier.
Vous aurez le mot de la fin ! »

(Inconnu)

Sleon une édtue de l’Uvinersité de Cmabridge, l’odrre des ltteers dnas un mot n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soeint à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlbème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.
La peruve...
Arlos ne veenz puls m’ememdrer aevc les corerticons otrahhgropqiues.

(Inconnu)

Quand l’humour attrape la vérité !

En France [1], on avait la gauche caviar maintenant on a la droite cassoulet :
une petite saucisse avec beaucoup de fayots autour.

(Anne Roumanof)

Le couple présidentiel musicien [2] :
Elle joue de la guitare et lui nous joue du pipeau !
(Anne Roumanof aussi)

« Il ne faut jamais garder un pet à l’intérieur : celui-ci monte ensuite le long de la colonne vertébrale et arrive au cerveau, et c’est à partir de là que naissent des idées de merde !!! »
(Inconnu)

Les homosexuels sont des gens comme les autres. À part ça, il n’y a pas de différence.
(Inconnu)

Le père Fouettard est un vieux pédophile sadomaso.
(Inconnu)


[12008 : Président Nicolas Sarkosy

[2Clara Bruni et Nicolas Sarkosy

Dans la même rubrique

26 mai 2014 – Matin brun

19 juin 2013 – BD et musique de concert

15 mars 2013 – Réalité politique !

22 novembre 2011 – Mosaïque de mots

26 octobre 2011 – La crise des ânes