PatCatNat’s, site de Patrice MOREL
Vous êtes ici : Accueil » L’ouvre gueule » Reportages » Commémoration en Ile-de-Ré

Commémoration en Ile-de-Ré

D 10 décembre 2018     H 00:08     A Patou    


agrandir

Elles sont trois ; ce sont les filles des derniers prisonniers de la seconde guerre mondiale à la citadelle de Saint-Martin-de-Ré sur l’Ile de Ré. Il furent parmi les libérés du 3 décembre 1944 ; il y a 74 ans ! Un hommage est rendu ce samedi 8 décembre 2018 sur les lieux mêmes.

JPEG - 353.3 ko
Entrée du centre pénitencier de Saint-Martin-de-Ré.
(Crédit © Patrice Morel)

C’est une première à l’initiative de Denise, fille de Maurice Jourdan, et Lucienne, fille de Lucien Méchaussie, accompagnées de Danièle, fille de Georges Abbachi, trois syndicalistes de la CGT et communistes, et les appuis du Musée de la Résistance nationale en la présence de Guy Hervy et de l’Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt et son porte drapeau Philippe Beaudelot.

JPEG - 322.9 ko
Des chaînes en mémoire !
(Crédit © Patrice Morel)
JPEG - 392.4 ko
"Les trois de l’Ile-de-Ré"
De G à D : Lucienne Méchaussie, Denise Jourdan, Danièle Abbachi. (Crédit © Patrice Morel)

Actualité oblige, les barrages routiers des « gilets jaunes » ont eu raison de la venue des représentants de l’Association du Souvenir de Souge. Les autres représentants sont passés dans les mailles des filets….

Une nouvelle plaque mémorielle « aux Patriotes Résistants et Politiques internés dans la citadelle lors de la seconde guerre mondiale » a été installée par la municipalité, sur un muret face à l’océan.

JPEG - 242.1 ko
Denise Jourdan en allocution.
(Crédit © Patrice Morel)

Denise rappelle combien « l’histoire reconnaîtra que c’est leur lucidité qui portait l’avenir, la paix et la liberté. Quel prix ont-ils payé pour cela jusqu’à la mort pour nombre d’entre eux. » et laisse la parole à Danièle contant l’histoire de son père au travers d’un extrait auto-biographique écrit par lui. De ces mots cités, « voilà, ce que fut le quotidien de ces résistants et nous tous, ici présents, forts de leur engagement au service des autres, de leurs idéaux de justice sociale, de démocratie et de progrès[…] » signifie t’elle.

Danièle Pinon Présidente de l’AFMD-DT17 [1], marqua ces instants aussi dans la continuité historique pour rappeler « qu’il est important aussi de connaître l’origine de ce camp » . Pour ce faire, prenant la suite d’un historien local, d’autres « historiens locaux, diverses associations, dont la nôtre, ainsi que le Comité du Concours National de la Résistance et de la Déportation, avec le concours de l’ONAC, n’ont de cesse d’approfondir et croiser les informations afin que l’histoire de tous ces Femmes et Hommes et tous ces lieux mémoriels entrent dans l’Histoire. »

JPEG - 272.3 ko
Danièle Pinon en allocution.
(Crédit © Patrice Morel)

Patrice Dechélette, Maire de la ville, a signifié qu’il était très heureux de cette initiative, et a « appris beaucoup à l’écoute des allocutions » . Fort de son ancien métier dans l’enseignement, il saura utiliser ces informations auprès de la population sur cette partie historique assez méconnue localement.

JPEG - 263.4 ko
Patrice Dechélette, Maire de la ville de Saint-Martin-de-Ré.
(Crédit © Patrice Morel)

Les associations mémorielles ont déposé les gerbes au pied de la plaque encadrée par deux porte-drapeaux, de l’Amicale et de la FNDIRP [2] de La Rochelle. Sur les bandes bleu-blanc-rouge, on pouvait lire : « ANACR [3] », « AFMD-DT17 », « ACER [4] », « Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt », « Le Département de la Charente-Maritime », « Le Député de l’Ile-de-Ré », « Saint-Martin-de-Ré ».


Dépôt de gerbes dans l’ordre :

  • Dépôt de gerbe par Hervé Lemesle pour l’ACER.
  • Dépôt de gerbe par Denise Jourdan pour L’ANACR.
  • Dépôt de gerbe par Lucienne Méchaussie pour l’Amicale Châteaubriant-Voves-rouillé-Aincourt.
  • Dépôt de gerbe par les attachés parlementaires de Olivier Falorni, député de Charente-Maritime.
  • Dépôt de gerbe par Patrice Dechélette, maire de Saint-Martin-de-Ré.
  • Dépôt de gerbe par Gisèle Vergnon, conseillère départementale de Charente-Maritime.

La Marseille fût chantée à capela par tous.
Mais cette histoire n’est pas une fin en soi et les protagonistes donnent « rendez-vous l’année prochaine dans le cadre du 75e anniversaire de leur libération pour un temps fort d’hommage officiel et d’appel à la Paix dans ces périodes de résurgence de la pensée fasciste et de l’antisémitisme où nous devons plus que jamais être vigilants et porteurs de la mémoire. »

Patrice MOREL
Le 8 décembre 2018.


Ile de Ré

Ce n’est pas à la portée de tous
de ne pas courber le do
sur l’Ile de ré.
Sans pain pas de mi
la couche n’est pas sur un sot fa
mais à même le sol,
et à cet endroit la.
Certains pensent avec des si
mais il ne faut pas courber le do
pour mettre la clé à sa portée
cela mettrait un bémol à l’histoire.

Patrice Morel
le 10/12/2018


[1AFMD-DT17 : Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation - Délégation Territoriale des Charentes-Maritimes.

[2FNDIRP : Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes.

[3ANACR : Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance.

[4ACER : Amis des Combattants en Espagne Républicaine.

Rechercher

Traducteur



Les plus lus

1.  Notices diverses

2.  Le jeu de palets

3.  Expos et réalisations

4.  Au fil de l’eau

5.  La rue


5 articles au hasard

1.  Enfant poursuivi par une meute de chiens

2.  Sciences

3.  La langue...

4.  Copains / copines

5.  Liriope Muscari


Les plus populaires

1.  Supprimer la pub de PDF Architecte

2.  Créer un raccourci de son application à partir de l’application elle-même.

3.  « La vie des autres » avec EDVIGE

4.  Le jeu de palets

5.  Expos et réalisations