PatCatNat’s, site de Patrice MOREL
Vous êtes ici : Accueil » Calendrier » 1er mai

1er mai

D 1er mai 2010     H 10:05     A Patrice MOREL    


agrandir

C’est maintenant que ça se décide !

Le 1er mai 2010 :

- 10 h 30 - Nantes - Place du Commerce
- 10 h 00 - Saint-Nazaire - Pl. de l’Amérique Latine - devant Ruban Bleu
- 10 h 30 - Châteaubriant - Place de la Mairie
- 10 h 30 - Ligné - Rond-Point Super U

Après les 800 000 manifestants du 23 mars, les revendications exprimées sur le niveau des salaires, la stabilité et la qualité des emplois, les conditions de travail, les missions des services publics et le financement des retraites, doivent s’élargir au plus grand nombre de salariés.
Des luttes existent partout : manifestations, débrayages ou grèves de
longue durée, pour la revalorisation des salaires (Waterman à Saint-
Herblain, les Cheminots), pour garantir des conditions de travail
décentes (Atsem et éducateurs de la petite enfance), pour le maintien
des emplois (Leduc SAH à Ligné, les chantiers de Saint-Nazaire).

Pourtant le patronat et le gouvernement restent sourds aux revendications et enfoncent le clou en espérant passer en force sur la question de la réforme des retraites.

On entend partout la même alternative : le patronat, les médias, même certaines organisations syndicales, distillent les formules qui paraissent inéluctables ; Il faudrait choisir entre la peste et le choléra :

- L’allongement de la durée des cotisations ?
- Le recul de l’âge de la retraite ?
- La baisse des pensions ?
- Le paiement d’une taxe sur les salaires pour financer ?

Il existe une cohérence réelle à revendiquer de meilleurs salaires et des
emplois stables dans une meilleure répartition des richesses pour un inancement pérenne des retraites.
Tout le reste du débat vise à exonérer de leur participation à l’effort collectif de financement du système de retraite les entreprises qui font des bénéfices substantiels et les revenus financiers.

Il faudra se battre contre un patronat et un gouvernement qui vont main dans la main tenter de rogner sur les acquis des salariés au profit des plus riches pour qui la retraite méritée n’est qu’un coût qui réduit leurs profits.

La CGT portera les revendications des salariés pour :

- L’âge de départ maintenu à 60 ans.
- Le maintien du niveau (déjà élevé) de la durée des cotisations.
- Le maintien des spécificités professionnelles dans le calcul de la retraite.
- La prise en compte de la pénibilité.
- La construction d’une maison commune des régimes de retraite.
- La contribution des revenus financiers et des profits réalisés par les entreprises grâce au travail des salariés, juste retour des choses.
- Un taux de remplacement de 75 %.

Quelles que soient les évolutions démographiques, il est possible de financer les retraites pour toutes et tous à 75 % à partir de 60 ans. La CGT le démontre dans toutes ses publications.

Dans la même rubrique

7 avril 2013 – Un air de Résistance à l’Opéra

19 octobre 2012 – Cérémonies aux fusillés de 1941 de Loire-Atlantique.

18 avril 2012 – Port en couleur

13 avril 2012 – J’expose à Rochefort-en-Terre

8 mars 2012 – Mon départ en retraite !

Rechercher

Traducteur



Les plus lus

1.  Notices diverses

2.  Le jeu de palets

3.  Expos et réalisations

4.  Au fil de l’eau

5.  La rue


5 articles au hasard

1.  68ème anniversaire de l’Appel

2.  Mode création... mode présentation...

3.  Les ancres (ou signets)

4.  Cannibalisme

5.  I have a dream !


Les plus populaires

1.  Notices diverses

2.  Du muguet à la fête des travailleurs !

3.  Import tous fichiers Txt d’un répertoire

4.  Hommage à Jean de Neyman

5.  Nandina domestica